Produits CBD

Extraction de la résine de CBD : Quelles méthodes d’extraction pour un hash CBD de qualité ?

Les résines de CBD font partie des nombreuses formes disponibles pour consommer le cannabidiol. Ce produit, dérivé du chanvre, peut être obtenu en utilisant différentes techniques d’extraction. Chaque technique présente diverses caractéristiques afin de proposer des produits de qualité différente. Retrouvez dans cet article quelles sont les méthodes d’extraction pour un hash de CBD de qualité. 

Résine de CBD : de quoi s’agit-il ? 

Hash de CBD

La résine de CBD, ou hash de CBD, est ce qu’on appelle un concentré de chanvre. Ces produits peuvent varier selon les techniques d’extraction utilisées. Les résines peuvent être alors différentes au niveau des couleurs, de la concentration en cannabinoïde ainsi qu’au niveau de la texture. 

Il est alors possible de retrouver des résines de couleur marron, orange, rouge, noir ou même rouge. Les produits proposés sur le marché peuvent être terreux, légèrement collants, pâteux et parfois mous. Les goûts et les arômes peuvent aussi évoluer en fonction de la qualité des résines. 

Résine de CBD : peut-on la consommer légalement ? 

En France et dans les pays de l’Union européenne, il est possible de consommer et d’acheter légalement des résines de CBD. Pour profiter des vertus potentielles du cannabidiol, vous pouvez alors opter pour un hash légal vendu en ligne.  Les produits mis à la vente doivent toutefois répondre à certaines conditions légales. Ils doivent effectivement provenir d’une variété de chanvre issue de l’Union européenne. De plus, le taux de THC (substance psychotrope) doit être en dessous de 0.2 %. 

  Quels sont les bienfaits de l'huile de CBD ?

Résine de CBD : quelles sont les méthodes d’extraction ? 

Poudre de résine de CBD

Pour obtenir des hash de qualité, les producteurs peuvent opter pour différentes techniques d’extraction.  

Tamis

La technique d’extraction au tamis est une technique qui se fait manuellement. C’est un procédé facile à réaliser dont le but est la séparation des cannabinoïdes, des terpènes et des flavonoïdes des autres éléments de la plante de cannabis. Cela est possible grâce notamment aux mailles assez fines du tamis. 

Bien évidemment, la technique doit passer par différentes étapes bien précises : 

  • Placer un tissu fin sur un saladier afin de le recouvrir. Il faut ensuite placer les fleurs de la plante sur ce tissu. 
  • Recouvrir le tout d’un film plastique pour protéger et éviter que les fleurs de s’échapper. 
  • Battre les fleurs placées au-dessus du saladier. Cela va permettre d’obtenir les trichomes et les autres éléments de la plante dans le saladier. 

Le saladier va alors permettre d’avoir une texture bien différente de la fleur initiale. Le produit obtenu va ensuite être passé au tamis, avant d’être malaxé pendant quelques minutes pour le réchauffer. 

Il faut savoir qu’une température élevée permet d’avoir un arôme et des bienfaits plus importants. Bien sûr, le but est d’obtenir un produit aux caractéristiques optimales (bienfaits, arômes, couleurs, etc.). 

A la fin du procédé d’extraction, il est possible d’affiner (au sec et au frais) le produit pendant quelques jours. Cela permet de développer et d’optimiser les propriétés du hash. 

Ice-o-lator 

Il s’agit ici d’une technique très différente de la technique d’extraction au tamis. Contrairement à cette dernière, le procédé Ice-o-lator utilise l’extraction à froid. Il faut savoir que les faibles températures vont contribuer à faciliter l’extraction des trichomes de la fleur de cannabidiol. Ce qui va permettre d’avoir un hash de CBD de grande qualité. 

  Bière au cbd : la nouvelle bière qui fait du bien !

Avant de passer par les différentes étapes d’extraction, il est tout d’abord nécessaire d’effriter les fleurs de cannabis. Ces dernières vont être ensuite placées dans le congélateur pendant environ deux jours. 

Ensuite, il faut disposer les fleurs congelées dans un récipient en le recouvrant d’eau et de glace. Cela va permettre la séparation de la résine et des fleurs. Le tout doit être bien mélangé durant quelques minutes et ensuite filtré en utilisant des tamis de mailles différentes. 

La filtration avec des tamis va permettre d’améliorer la qualité de la résine. Après cette étape, il faut ensuite sécher l’ensemble au frais. Il est important de ne pas exposer la résine à une température élevée. Une fois bien affiné au sec, il est possible d’obtenir des produits de qualité prêts à la consommation. 

Technique d’extraction au sec 

Une des méthodes les plus prisées des producteurs de résine de CBD est l’extraction à sec. Ce procédé, très bien connu dans le milieu, permet effectivement de produire un excellent hash de cannabidiol. 

Pour cela, la méthode doit respecter les différentes étapes suivantes : 

  • Placer les fleurs de CBD dans un sac hermétique ; 
  • Mettre le sac dans un congélateur durant 24 heures ; 
  • Battre les bourgeons, l’herbe et les feuilles en utilisant une maille. Cela permet d’obtenir le pollen. 

Cette technique est très appréciée des producteurs de résine de CBD marocains. Ces derniers se servent habituellement de mailles lourdes et assez imposantes. 

Jellylha 

Cette méthode permet d’obtenir une résine de CBD grâce à un procédé d’extraction à sec. Dans cette méthode, il est nécessaire d’utiliser une légère quantité de BHO. Cette huile agit comme un élément liant. Le but est d’avoir une meilleure onctuosité et malléabilité. Cela va alors permettre de faciliter l’utilisation du hash de CBD. 

  Marron, jaune, vert : Qu'est-ce qui impacte la couleur des résines de CBD ?

On obtient une résine dont la texture est plus souple. Le produit est alors assez mou, avec une couleur qui s’oriente davantage vers le rouge. La méthode Jellylha permet également d’avoir des résines de CBD riches en arômes. 

Rosin 

Le hash de CBD peut être aussi obtenu en utilisant du rosin CBD. Il s’agit d’une huile issue de chanvre de Cannabis Sativa. Contrairement à l’utilisation de l’huile BHO, le procédé n’a pas recours au solvant. 

Le rosin va être alors chauffé afin de produire une résine de CBD. Cela permet ainsi d’obtenir un produit de qualité premium. Le hash issu de l’extraction propose effectivement des arômes puissants, avec des parfums riches. 

D’ailleurs, si le procédé est bien maîtrisé, il est possible de développer beaucoup plus les saveurs et la teneur en cannabinoïdes. De plus, le rendement est plus important. 

Il existe plusieurs méthodes d’extraction pour obtenir des hash de CBD. Si certaines méthodes ne sont pas forcément fiables, d’autres, en revanche, permettent d’obtenir des produits de qualité. Le choix du procédé dépend des besoins de chacun, notamment sur les caractéristiques du produit. En ce qui concerne la qualité, il est important de bien maîtriser les paramètres associés à chaque processus. 

À propos
Marion

Grand fan du cannabis légal, je vous informe sur les bienfaits du CBD : comment l'utiliser et où en acheter avec me guides pour débutant de CBD.

Laisser un commentaire